Refonte de site

Comment réussir sa refonte de site web ?

La refonte de site web est un passage nécessaire pour rafraichir son identité numérique et donner un nouveau souffle à son activité.

Revoir sa vitrine digitale amène aussi à repenser son discours et l’articulation de son offre de produits et de services. Car oui, la refonte d’un site concerne autant la forme que le fond.

Repenser un site web est une décision qui implique des ressources, du temps et un budget ; c’est donc un choix stratégique qui doit être pensé en amont pour se fixer des objectifs clairs à atteindre.

Pourquoi entreprendre une refonte de site ?

Sur Internet, le fond et la forme sont intimement liés : les textes et les images ont une influence sur le référencement ; le design et la vitesse de chargement aussi ; de même qu’un site responsive, adapté à tous les supports, sera mieux référencé.

Les refontes de site sont généralement envisagées lorsque :

  • le site repose sur d’anciennes technologies et que de nouvelles fonctionnalités ont besoin d’être développées (vente en ligne, optimisation pour mobile…)
  • de nouveaux produits, services ou activité sont lancés pour prospecter
  • des CTA (Call-to-Actions, boutons) pour des abonnements à des newsletters, des partages sur les réseaux sociaux sont ajoutés pour fidéliser sa communauté ont été créés

Ces modifications influent également sur la navigation et les interactions liés aux nouvelles fonctionnalités ajoutées sur le site. Bien souvent un nouveau design entraîne une réflexion sur le découpage de son offre et sur la manière de présenter son activité.

Une nouvelle offre et un nouveau parcours client auront un impact sur l’organisation et la présentation de son site web.

7 étapes pour réussir sa refonte de site web

Comme pour tout projet, la refonte de site nécessite de suivre un process composé de plusieurs jalons.

1. Menez un audit de votre site actuel

La phase d’audit de votre site permet d’identifier les clefs de succès et les axes de progrès avant de se lancer dans une refonte. Appuyez-vous sur les données issues de Google Analytics (ou d’autres solutions comme Matomo par exemple) pour analyser vos sources de trafic, taux de conversion ou comportements des utilisateurs sur votre site.

Cet audit révèlera peut être que votre taux de rebond est supérieur à 50% (mauvais signe !) et qu’il faudra trouver des solutions pour inciter les internautes à parcourir d’autres pages de votre site web. Ou encore que vos sources de trafic pourraient être optimisées peut-être par le renforcement de votre stratégie de mots clés.

Une fois la phase d’audit terminée, vous pourrez déterminer vos objectifs en vue d’en définir les moyens pour les atteindre.

2. Rédigez le cahier des charges de votre refonte

Votre audit a révélé des lenteurs de chargement de votre site web ? Consignez dans le cahier des charges la nécessité d’optimiser le poids des images, de vider automatiquement le cache, de nettoyer le volume de feuilles de style CSS…

Avez-vous remarqué que les visiteurs naviguent peu sur votre site ? Prévoyez de réécrire vos parcours utilisateurs (UX), de retravailler votre maillage interne (ancres), de créer des call-to-actions… Vous serez certainement amenés à revoir l’arborescence et la barre de navigation.

Le cahier des charges est le document de référence pour piloter la refonte fonctionnelle et technique de votre site web.

refonte de site web e-strategic philippe gastaud

J’aime particulièrement les outils collaboratifs comme Trello, Notion, Slack ou encore Monday pour suivre l’avancée des projets. Dans le cadre d’une refonte de site, j’utilise plutôt Monday qui permet, entre autres, d’assigner des collaborateurs à un type de projet en fonction des ressources humaines, temps, budgets. L’application, une fois ouverte et accessible simultanément sur les ordinateurs de chaque contributeur, permet de travailler en mode synchrone et d’apporter des modifications en temps réel.

3. Adaptez votre identité visuelle

Votre identité visuelle permet de vous définir et de vous démarquer. C’est une déclinaison de votre positionnement. Lors d’une refonte, vous pourriez la faire évoluer ou décider de la créer si ce n’est pas déjà fait.

Une charte graphique recense les différents éléments de style dont voici une sélection de plateformes et de solutions en ligne pour vous aider à faire les bons choix :

e-Strategic refonte de site
Mon logo recréé par une intelligence artificielle

Pas mal ce logo créé artificiellement sur la plateforme Looka ! L’idée du crayon encadré par des balises Html définit assez bien mon positionnement (consultant en marketing digital ET rédacteur web).

4. Concevez les nouvelles maquettes de pages du site

En redéfinissant les parcours et les différentes informations que vous souhaitez promouvoir, vous allez pouvoir évaluer le nombre de pages et leur modèle attenant.

Il existe une multitude de types de pages différents que l’on peut trouver sur un site web. On dénombre principalement :

  • la homepage (page d’accueil)
  • les mentions légales
  • les pages produits (offre et/ou services)
  • les articles de blog
  • le formulaire de contact
  • une présentation de la société ou de la personne morale (Qui sommes-nous ? À propos)

Certaines pages sont obligatoires et généralement uniques (homepage, mentions légales, contact…) alors que d’autres peuvent utiliser un même modele de page, décliné en plusieurs exemplaires (les articles de blog par exemple). Concrètement vous pourriez définir 3 modèles de pages pour un site d’une quarantaine de pages.

Ensuite, le travail de Webdesign, Wireframe et de Zoning vous permettra d’imaginer les pages de votre site sous la forme de maquettes dans lesquelles vous pourrez placer des widgets, des CTA, des visuels, des contenus, des paragraphes, des colonnes etc.

Il existe des solutions en ligne pour créer ses propres mock-ups de pages web comme Lucidchart par exemple. Les fonctionnalités de glisser-déposer et de partages collaboratifs rendent son utilisation simple et intuitive.

5. Optimisez et intégrez vos contenus

Une fois les maquettes conçues et validées on peut les attribuer aux différentes pages du site en vue d’y intégrer les contenus.

Lorsque l’on entreprend de refondre son site web, c’est aussi l’occasion de reprendre ses anciens textes en les optimisant dans le fond et la forme. Le travail d’indexation, de réécriture des URL et l’ajout de textes, visuels, CTA, optimisés pour le référencement naturel offre une meilleure visibilité au nouveau site web.

Choisir les bons mots clés, définir son champs lexical, identifier les besoins de son audience ne s’improvise pas.

Recensez vos offres de produits et de services, menez des brainstorming, transformez vos prestations en problématiques clients, analysez leurs attentes pour dresser une première liste de mots clés. Puis appuyez-vous sur des outils en ligne pour affiner vos choix :

  • Suggestion Google : en tapant les premières lettres d’un mot dans le moteur de recherche, Google propose des idées de requêtes connexes ou complémentaires
  • Ubbersuggest : générateur de mots clés
  • Google Trends : pour évaluer le volume de requêtes d’un mot par rapport à un autre mot clé
  • Identifier les questions liées à une thématiques : Answer The Public, Asking Franklin

6. Testez avant de mettre le nouveau site en ligne

La refonte du site étant terminée, c’est le moment de mener des tests utilisateurs sur les différents navigateurs et devices (ordinateurs, smartphones, tablettes).

Cette étape permet de corriger les bugs éventuels, de s’assurer que les différents logiciels soient bien compatibles entre eux, que le site se charge rapidement, que la navigation est fluide ou encore que toutes les pages ont bien été publiées.

7. Gérez la maintenance et le suivi statistiques

Une fois le site en ligne, testé et validé, vous pourrez le promouvoir auprès de votre audience (newsletters, réseaux sociaux…) et bénéficier de sa nouvelle visibilité dans les moteurs de recherche.

Suivez régulièrement les statistiques du site pour mesurer la performance :

  • Acquisition de trafic : sources, les pages d’entrée…
  • Transformation : taux de conversion, les pages qui performent le mieux…
  • Fidélisation : temps de connexion, visiteurs récurrents…
  • Technique : temps de chargement, taux de rebond…

Mettez à jour les thèmes de votre CMS, les plug-ins installés, actualisez vos pages de collectes de cookies aussi régulièrement que possible pour mener des actions correctives si besoin et pour capitaliser sur ces développements.

Banniere - consultant marketing philippe gastaud

Refonte de site : bien plus que du design

Ainsi, une refonte de site n’est pas uniquement une nouvelle mouture de votre « ancien » site web, ni un « coup de pinceau » visant à moderniser l’image de votre vitrine numérique. C’est bel et bien une réflexion longuement murie de la nouvelle présentation de votre offre pour répondre au plus près des besoins de votre audience.

De nombreux CMS (Content Management System) libres et plug-ins permettent de mettre en ligne un site sans quasiment aucune aide professionnelle, mais le résultat n’est pas toujours aussi convaincant que celui réalisé par des équipes de webdéveloppeurs et webdesigner.

En partenariat avec l’agence unikweb, nous nous approprions ou concevons les chartes graphique et éditoriale pour proposer des sites qui reprennent les codes du storytelling et accompagnent les internautes dans leur navigation sur le site. 


Et vous, allez-vous envisager une refonte de votre site web ? 🤔 

  • Quels sont les objectifs que vous souhaitez atteindre ?
  • Quels sont les principales optimisations que vous allez mener ?
  • Faites-vous appels à des consultants indépendants pour concevoir votre refonte de site ?

C’est à vous dans les commentaires !

>> Ça vous a plu ? Partagez l'info !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Échangeons sur votre stratégie éditoriale