Une TPE sur trois n'a toujours pas de site web

Une TPE sur trois n'a toujours pas de site web

Un constat surprenant : une TPE sur trois n’a toujours pas de site web. Pas de site, pas de présence en ligne, pas d’actions marketing digital… Bref, un tiers des TPE françaises sont inconnues des 46,6 millions d’internautes en France. Pourtant, pour tous types d’entreprises, il semble nécessaire de ne pas se couper de 90% de la population française.

Les usages des consommateurs évoluent pour laisser une place prépondérante au digital. Lorsqu’on recherche une information sur une marque, un produit, un service, le premier réflexe est de se connecter sur le web. On compare les prix sur smartphone directement depuis les rayons des magasins ; l’intelligence artificielle et les objets connectés commandent en ligne, à notre place, lorsque notre figo est vide ; les marques peuvent nous solliciter en permanence par des notifications et communications ciblées que nous consultons n’importe et à tout moment.

La transformation numérique est vécue et acceptée par de nombreux individus devenus ultra-connectés alors que les entreprises tardent parfois à répondre aux besoins de ces nouveaux comportements.

En France, en 2017, on constate qu’une TPE sur trois n’a toujours pas de site web

En admettant qu’une TPE sur trois n’a toujours pas de site web il est nécessaire de leur faire comprendre que c’est leur clef d’entrée dans l’univers digital dont il est question. Car un site web est comme un immense panneau d’affichage ouvert 24h sur 24h. Toutes les actions de communication émanent et convergent, depuis et vers, le site web. Comme un cercle vertueux, en continu, qui alimente perpétuellement une présence en ligne. Concrètement, on doit d’abord écrire un article de blog sur son site avant d’en informer sa communauté par une newsletter ou sur les réseaux sociaux et de les renvoyer par un lien vers son site web. La boucle est bouclée.

Une TPE sur trois n'a toujours pas de site web

De la nécessité de se faire accompagner

Les TPE, PME, n’ont pas toujours les ressources internes pour mener leurs projets de création ou de refonte de site, ni pour engager des actions marketing digital.

En faisant appel à des professionnels externes à l’entreprise c’est aussi l’assurance de prendre un recul sur son activité. C’est en engageant un audit de l’existant, en le confrontant au marché, que l’on peut identifier des enjeux et de définir les objectifs d’une stratégie marketing digital.

une TPE sur trois n'a toujours pas de site webMerci à Visionary Marketing de m’avoir offert une tribune pour présenter mon livre “la Boîte à Outils du Marketing Digital” au cours d’une vidéo avec Yann Gourvennec et sous la forme d’une chronique rédigée par Claire Sorel de l’agence.  

>> Prenons rendez-vous pour échanger sur vos enjeux marketing et objectifs de visibilité, acquisition et fidélisation ! 

Rencontrons-nous

Partagez l'info !

2 réflexions sur “Une TPE sur trois n'a toujours pas de site web”

  1. Il est primordial que les TPE assurent leur transition digitale … Ne serait ce que pour rester compétitivez et VISIBLES par rapport à leurs concurrents. Et cela n’est pas forcément synonyme de coûts exorbitants ! Je suis freelance et j’arrive toujours à trouver un équilibre entre la TPE et moi. Gagnant Gagnant. Je pense qu’il faut comprendre la notion d’investissement lorsqu’il faut faire sa transition … C’est une question de survie pour l’activité.

    1. Merci Laura pour votre témoignage. Répondre aux usages des consommateurs est bien la priorité. S’ils utilisent le Web pour se renseigner et acheter, les entreprises doivent également utiliser les canaux digitaux pour s’assurer de gagner en visibilité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *